Casino-sans-depot.info Retrouvez l'actualité des casinos qui proposent des bonus gratuits.

Fumer et jouer dans les casinos, un combat de longue haleine…

Par Jean-Pierre Durand, le 13/12/2017

Il y a plus de quatre ans de cela, le Ministre de l’Intérieur avait averti les casinotiers qu’il était dorénavant interdit d’exploiter des bandits manchots dans les fumoirs de leurs établissements respectifs. Cette injonction, beaucoup de casinos terrestres ne l’acceptent toujours pas, si bien que six cercles de jeux implantés à Saint-Malo (35) et à Roscoff (29) ont pris la décision de saisir le tribunal administratif de Rennes. 

Interdiction d’exploiter des machines à sous dans les fumoirs, y en a marre !

Le 08 décembre dernier, six casinotiers bretons et normands ont attaqué le Ministère de l’Intérieur  en saisissant le tribunal administratif de Rennes suite à une interdiction d’exploiter des machines à sous dans leurs fumoirs, laquelle est en vigueur depuis plus de quatre ans. 

Afin de justifier leur requête, les établissements concernés se sont appuyés sur un courrier émis en avril 2011 signé par le Directeur du Cabinet du Secrétariat d’État à la Santé en personne. Dans ce document, ce dernier exprime que la demande des six casinotiers semble conforme aux exigences du code de santé publique. En effet, les six établissements souhaitaient aménager des espaces dédiés aux machines à sous automatiques (sans intervention d’un employé du casino), installer un système de vidéosurveillance et, pour terminer, équiper les espaces fumeurs d’extracteurs d’air. La dernière astuce, qui fut utilisée par plusieurs cercles de jeux partout en France, aurait permis à plusieurs gérants de casino de lutter contre la baisse du chiffre d’affaires résultant de l’interdiction de jouer aux machines à sous dans les espaces fumeurs.

La décision sera rendue en janvier 2018. Quel sera le verdict ?

Or, pendant l’été 2013, après un an d’exploitation des fumoirs par lesdits casinos, le Ministère de l’Intérieur avait annulé la teneur du courrier transmis par le Directeur du Cabinet du Secrétariat d’État à la Santé, prétextant que les fumoirs, même s’ils étaient séparés d’une baie vitrée, formaient un local distinct dans lequel caissiers et membres du comité de direction étaient dans l’obligation de veiller en permanence. Les avocats desdits casinos, notamment ceux du Groupe Tranchant, ont rejeté cette idée car d’après eux, les locaux n’ont pas besoin d’être occupés par un employé. En cas de panne de l’une ou l’autre des machines, aucune urgence n’exige qu’un mécanicien y soit envoyé pour les réparer. La Cour Administrative d’Appel de Nantes, désormais en charge du dossier, se penchera sur le cas des casinos bretons et normands dans le courant du mois de janvier 2018.

Reste qu’au regard de toutes ces interdictions, les joueurs adeptes de la nicotine et des machines à sous en ligne doivent se sentir rassurés de pouvoir fumer en jouant sur les casinos sans dépôt, le tout depuis le confort de leur salon !

Fumer et jouer dans les casinos, un combat de longue haleine… image

Derniers articles

Sites à voir !

Publicité