Casino-sans-depot.info Retrouvez l'actualité des casinos qui proposent des bonus gratuits.

Facebook lance Libra, sa crypto-monnaie, quelles conséquences pour l’iGaming ?

Par Jean-Pierre Durand, le 19/06/2019

Facebook a annoncé mardi qu'il lancera sa propre crypto-monnaie, Libra, dès l’année prochaine. Par ce biais, le géant du web offrira à ses 2,4 milliards d'utilisateurs un accès à des services financiers qui se veulent « meilleurs et moins chers ». Reste à connaître l’impact qu’aura cette monnaie électronique décentralisée semblable au Bitcoin et qui sera diffusée en collaboration avec une vingtaine d’entreprises internationales, lesquelles auront pour mission d’en gérer la stabilité et la gouvernance.

Facebook et crypto-monnaie : quel intérêt ?

Géré par David Marcus, le créateur de PayPal, Libra, la crypto-monnaie de Facebook, permettra à la firme de Mark Zuckerberg de faire une entrée remarquée dans le secteur de l’argent numérique. Selon Facebook, Libra permettra de proposer une alternative aux modes de paiement habituels aux résidents de certains pays en voie de développement, lesquels n’ont pas accès aux banques nationales ou n’ont pas confiance en elles. Visiblement, Libra ne serait donc pas un vulgaire stratagème de plus visant à recueillir les données personnelles des utilisateurs de Facebook concernant leurs habitudes de consommation. Et l’idée ne serait pas non plus d’encourager une hausse des dépenses des utilisateurs sur les applications et autres plateformes hébergées sur le réseau social.

Selon le livre blanc publié par Facebook ce mardi, Libra permettra aux particuliers comme aux entreprises de régler leurs factures ou dépenses d’un simple clic ou pression du doigt. Plus besoin de pièce de monnaie pour se payer un café, plus besoin de carte magnétique pour utiliser les transports en commun ! Si Facebook affirme que ses ambitions sont nobles, certains sceptiques estiment que les intentions du géant américain sont tout simplement mégalo-maniaques. Et les acteurs de l’industrie iGaming, que pensent-ils de tout ça ?

Libra : une bonne nouvelle pour les sites de jeux d’argent ?

Libra ne sera pas gérée par Facebook. En réalité, une société a été créée spécialement pour gérer Libra, la Libra Organization. Cette structure comprend à ce jour les représentants de 28 sociétés financières et de commerce électronique, dont Visa, Mastercard, PayPal, eBay, Uber et Spotify, qui ont chacune payé 8 millions de dollars pour y adhérer. Avec de tels acteurs sous son aile, Libra cherche tout de suite à obtenir une certaine forme de légitimité, l’objectif étant de revitaliser les plateformes qui sont négligées par les populations les plus jeunes.

Les sites de jeux de hasard en ligne cryptés voient Libra d’un bon œil pour plusieurs raisons. D’une, Libra a le potentiel de rendre les crypto-monnaies plus accessibles et plus compréhensibles que ne l’est le Bitcoin à ce jour (qui s’apparente à un actif dont la fonction principale est le « trading boursier »). En outre, les opérateurs de jeux de casino en ligne légaux savent qu’une telle monnaie devra obtenir des approbations réglementaires, les gouvernements luttant généralement contre la fuite de capitaux. Libra permettrait donc aux opérateurs agréés d’être mieux armés face aux concurrents qui ne disposent pas de licences, un moyen d’en terminer avec les jeux de hasard illégaux une bonne fois pour toute !

Facebook lance Libra, sa crypto-monnaie, quelles conséquences pour l’iGaming ?  image

Derniers articles

Sites à voir !

Publicité