Casino-sans-depot.info Retrouvez l'actualité des casinos qui proposent des bonus gratuits.

En Suisse, le casino de Crans-Montana a été victime d’un piratage

Par Jean-Pierre Durand, le 16/05/2019

Dans le canton du Valais, au casino de Crans-Montana, on ne se demande pas si l’établissement a été victime d’un piratage… En effet, il semblerait qu’un groupe criminel ait profité de l’aide d’un ou de plusieurs salariés du casino pour « hacker » le système informatique régissant le contrôle des différents bandits manchots de la structure. Alors, que sait-on exactement à ce sujet ?

Casino de Crans-Montana : un piratage qui remonte à 2018

Le casino de Crans-Montana a vraisemblablement été victime d’un piratage informatique perpétré l’année passée. À ce jour, six individus ont fait l’objet de poursuites judiciaires pour des chefs d’accusation assez graves. D’ailleurs, quatre d’entre eux sont toujours placés en détention préventive. Il faut dire que les suspects sont soupçonnés d’avoir manœuvré les machines à sous dans le seul objectif de générer des gains illicites. C’est le porte-parole de la police cantonale du Valais, Mme Cynthia Zermatten, qui l’a expliqué lors d’une conférence de presse donnée le mercredi 08 mai dernier à 19 heures 30 et diffusée sur la chaîne nationale RTS.

En vertu de l’article 147 figurant dans le Code pénal suisse, l’utilisation illicite d’un ordinateur par métier a été retenue comme principal chef d’inculpation. Il faut savoir qu’en Suisse, cette infraction peut être lourdement sanctionnée, les accusés risquant des peines allant jusqu’à dix ans d’emprisonnement, avec ou sans sursis. Et le porte-parole de la police locale de poursuivre : « Par métier, nous entendons que l’un ou l’autre des auteurs du délit vivaient de l’activité du casino. Nous sommes donc devant une situation aggravante ».

Une enquête de police qui devrait durer plusieurs mois…

Interviewée par l’agence de presse suisse Keystone-ATS, une autre porte-parole de la police rattachée au canton du Valais a refusé de donner plus de détails sur l’enquête. Toutefois, d’après les sources de RTS, c’est bien une bande organisée qui a tiré profit de la complicité d’un ou de plusieurs employés du casino de Crans-Montana, notamment des croupiers. À ce jour, difficile de démêler les informations officielles des rumeurs, difficile également de comprendre comment une telle supercherie a pu se produire malgré la présence de dispositifs de sécurité — notamment des caméras de vidéosurveillance —, à l’intérieur du casino.

Quoi qu’il en soit, l’enquête de police n’en est qu’à ses débuts. Cette dernière a été confiée à une cellule spécialisée de la police cantonale valaisanne et pourrait s’étaler sur de longs mois. Pour rappel, le casino de Crans-Montana, détenu et exploité par le groupe Partouche, est l’un des plus petits du territoire helvète. Il propose cent-quarante quatre machines à sous, trois jeux de roulette (deux roulettes anglaises et une roulette semi-automatique) ainsi que du blackjack et du poker.

Derniers articles

Sites à voir !

Publicité